Techniques manuelles suite

Travail des atemis et des esquives:

 

Les attaques par frappes peuvent être étudiées seul au travers de katas de coups de poings et de coudes ou de pieds. Ce travail peut aussi s’effectuer à plusieurs pour travailler simultanément les déplacements et la notion de distance nécessaires au réalisme des esquives.


Hojo Hundo

 

Ces éducatifs sont appris dès le début de la pratique. Ils rassemblent l'essentiel des fondamentaux de l’aïkibudo (forme de corps, déséquilibre, canalisation, dégagements etc.). Leur intérêt réside dans le fait qu'il s'agit de mouvements continus pouvant se réaliser indéfiniment. Ils participent également à l’échauffement musculaire.

Te Hodoki

 

Ils permettent au débutant d'apprendre à se dégager des principales saisies par avant ou arrière tout en se préservant d'une frappe. Ils mettent en jeu les points de faiblesse des saisies et les contraintes articulaires. Tout Te- Hodoki se finit par un atemi suivi d'un contrôle du partenaire

Wa no seishin

 

 Il s'agit, à partir de diverses saisies de dévier l'action adverse, et, sans ressaisir, de conduire le partenaire à sa chute. C’est la projection du partenaire par la canalisation de ses énergies : l'idéal vers lequel doit tendre le Budo.

 

Ce travail s'effectue sans complaisance, de manière la plus naturelle possible mais sans interposer de blocages. Les deux partenaires participent ainsi à un mouvement d'ensemble synchronisé, harmonieux, qui surpasse la simple technique. Ce travail se complète d'un important travail du rythme respiratoire